Rechercher

             L'église, au coeur de notre histoire


L'église actuelle de Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix est appréciée des visiteurs pour son architecture simple mais attrayante. Elle fut solennellement bénie et ouverte au culte le 7 décembre 1941 par Monseigneur Anastase Forget, premier évêque du diocèse de Saint-Jean-de-Québec. L'église précédente, construite en 1900-1901, avait été détruite par un incendie dans la nuit du 6 au 7 octobre 1940.

Curieusement, la naissance de Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix est due à l'incendie qui détruisit l'église de Saint-Valentin le 17 mars 1898. Il faut préciser qu'à l'époque, la paroisse de Saint-Valentin regroupait les territoires actuels de Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix et de Saint-Valentin. L'église de Saint-Valentin avait été érigée près du Richelieu, sur le site de l'église actuelle de Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix.

Après l'incendie de 1898, les habitants de Saint-Valentin résidant à l'intérieur des terres, demandèrent que l'église soit reconstruite dans leur secteur près de la voie ferrée (Saint-Valentin actuel). Selon eux, le site était beaucoup plus approprié, l'activité économique étant désormais concentrée autour de la station de chemin de fer, où les trains s'arrêtaient. Le train représentait alors l'avenir. Ils soulignèrent également que le curé de la paroisse ne recevait plus de rétribution du gouvernement pour les services qu'il dispensait aux militaires, ceux-ci ayant quitté le fort Lennox en 1870.

Les notables de la paroisse s'opposèrent farouchement à ce projet, soulignant qu'il entraînerait une perte de valeur des propriétés du village et porterait un dur coup aux intérêts commerciaux existants. L'archevêque de Montréal, Mgr Paul Bruchési, dut trancher. Il décida que la nouvelle église serait érigée près du chemin de fer. Le groupe favorisant sa reconstruction près du Richelieu demanda alors à l'archevêque d'ériger une nouvelle paroisse, distincte de Saint-Valentin. Après réflexion, Mgr Bruchési donna son aval à la requête. Ainsi naquit Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix à l'automne 1898, suite à son détachement de la paroisse de Saint-Valentin.

(Texte de M. Roger Langlois)

Horaire des messes

Pour l'horaire des messes ou autres cérémonies, veuillez contacter le (450) 246-3836



                        Don de 2 586,15 $ à la Fabrique St-Paul-Île-aux-Noix


                                                       

Les responsables de l'activité Shake Rattle & Roll, France Desroches et  André Slight, ont remis un chèque de 2 586,15 $ à la Fabrique St-Paul-Île-aux-Noix, lors du dîner-spaghetti du 23 février dernier.

Ce chèque représente les profits amassés lors dernière activité Shake Rattle & Roll.

Nous apercevons sur la photo, France Desroches, conseillère municipale, Luc Trépanier, vice-président,  Michel Arcierie, marguillier, André Slight, responsable de l'événement et Pierre Bisaillon, conseiller municipal.