Search

Animaux de compagnie


Règlement # 324-2014 relatif aux chats

Règlement # 324-2014 concernant les chats



licences pour chiens et chats

NOUVEAUTÉ CETTE ANNÉE:  Les médailles sont dorénavant gratuites et perpétuelles (à vie).

Afin d'obtenir une médaille pour votre chien  ou encore pour votre chat, vous devez vous présenter à la mairie au 959, rue Principale, entre 8 h et 12 h et de 13 h à 16 h du lundi au vendredi.

N'oubliez pas que la médaille est obligatoire et très importante pour votre animal, car elle peut lui sauver la vie!

Pour voir le communiqué, cliquez sur: Médailles



Doit-on nourrir les chats errants?

La réponse est: NON. Vous remarquez un gentil petit chaton dans votre cour et, comme vous avez du coeur, vous aidez ce dernier en lui donnant un peu de lait et de la nourriture. Attention! L'enfer est pavé de bonnes intentions. Votre générosité pourrait donc avoir l'effet inverse et se retourner contre vous en provoquant une catastrophe!

Si vous choisissez de nourrir les chats errants, vous devez en même temps commencer à les faire stériliser, car en moyenne, une chatte errante a entre une et deux portées par année qui donneront de trois à quatre bébés à chaque fois et qui seront prêts à se reproduire dès 6 à 7 mois. Et n'oublions pas que de la nourriture à l'extérieur pour tous ces chats attirera encore plus de petites bêtes à poil!

Prendre soin d'un groupe de chats errants va vous apporter des contraintes évidentes et des obligations, sans compter que ceux-ci font rarement leur petits besoins sur votre terrain, ce qui finira par causer des nuisances au voisinage en termes d'odeur (l'urine des mâles non castrés qui marquent leur territoire empeste) de bruit (bagarres et chaleurs des femelles), de détérioration et d'hygiène puisque même si vous les nourrissez, cela ne les empêchera pas de fouiller dans les poubelles (les vôtres et celles des voisins) et de répandre les ordures.

Alors si vous nourrissez, stérilisez, car il y a des frais pour la récupération de ces chats errants. Le refuge qui se déplacera pour venir capturer ces animaux, chargera 100 $ par chat, alors si on calcule une maman et ses cinq petits, vous vous retrouverez avec une belle facture de 600 $ à payer. 

Alors, soyez vigilants, mais aussi ... soyez responsables!


Ne faites pas cuire votre chien!

Des chiens meurent chaque été même avec les fenêtres entre-ouvertes, en quelques minutes, une voiture se transforme en cercueil.

Un animal doit toujours avoir accès à de l'eau fraîche et un endroit ombragé.


Pour plus informations


Services animaliers


Lorsqu'un animal (chien ou chat) est trouvé, vous devez contacter la mairie au 450 291-3166.  Si vous trouvez un animal durant la fin de semaine et que vous ne pouvez l'héberger jusqu'au lundi, vous pouvez communiquer avec la Sûreté du Québec de Lacolle au 450 246-3856.

Si vous avez perdu votre animal, nous vous conseillons d'appeler la municipalité pour nous le signaler.


Votre animal, c'est votre responsabilité

La surpopulation animale est présentement un fléau qui touche la province de Québec.  La municipalité de Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix n'y échappe pas.  Pour éviter d'aggraver ce phénomène et idéalement, en diminuer l'ampleur, il y a plusieurs mesures possibles à mettre en application et celles-ci découlent de la responsabilité des citoyennes et des citoyens vis-à-vis leurs animaux domestiques.

Saviez-vous que?

  • Tous les ans au Québec, des centaines de milliers d'animaux domestiques, la plupart des chiens et des chats, sont abandonnés par leur propriétaire, soit l'un des plus hauts taux d'abandon en Amérique du Nord.  De ce nombre, 80 % finissent par être euthanasiés, faute d'un foyer d'adoption où ils pourraient être accueillis.
  • Entre le 1er juin et la deuxième semaine de juillet, le nombre d'animaux recueillis double pratiquement en raison des déménagements.
  • Tous les ans, le nombre de chats et de chiens abandonnés ne diminue pas, au contraire, il ne cesse d'augmenter.
  • Il est estimé qu'au Québec seulement, il existe plus d'un million de chats errants.
  • Près de la moitié des Québécois ont un animal de compagnie qu'ils ne gardent qu'en moyenne deux ans, alors que la longévité d'un chat ou d'un chien est en moyenne 12 ans.

À Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix?

Durant l'année 2011, 30 animaux de compagnie (chiens et chats) se sont retrouvés aux Services animaliers A.M.R. qui desservent notre municipalité suite à l'abandon de leur propriétaire ou parce qu'ils erraient sur le territoire de la municipalité.  Sur ce chiffre, 24 ont été euthanasiés (dont tous les chats récupérés) faute d'avoir trouvé un foyer pour les accueillir, soit 80 % de ces animaux.  Sur ces 30 animaux, 3 ont été remis à leur propriétaire et 3 ont été transférés dans d'autres refuges pour adoption.  Notons que la majorité des chiens récupérés sur le territoire ou remis au service animalier par leur propriétaire vont en adoption.  Malheureusement, ce n'est pas le cas des chats car le nombre très élevé de chats abandonnés et l'absence de famille d'adoption laissent bien peu de manoeuvre aux services animaliers.

Quelques mesures à considérer

L'achat ou l'adoption est une décision sérieuse

Il est important de bien réfléchir avant d'adopter un animal domestique.  C'est un être vivant qui demande beaucoup d'attention et qui engendre des frais supplémentaires tels que des soins de santé, de la nourriture de qualité, des accessoires divers, etc.  Il faut prévoir ces dépenses avant de se procurer un animal!  De plus, ces petites bêtes demandent qu'on leur accorde du temps.  Le fait d'avoir mal évalué l'implication en temps que les soins représentent mène souvent à l'abandon ou à l'euthanasie d'un animal.

Si vous désirez avoir un animal de race, acheter d'un éleveur éthique et non pas dans une animalerie.  La grande majorité des animaux des animaleries proviennent des usines à chiots et à chatons.  Ne faites pas partie du problème.  En optant pour un bon éleveur, vous éviterez bien des souffrances aux chiens reproducteurs des usines à chiots et vous éviterez aussi les problèmes de santé et de comportement associés aux animaux issus de ces usines.  Le prix d'un animal acheté chez un éleveur n'est pas plus élevé que ceux en animalerie et vous obtiendrez une garantie de santé pour votre animal de plus que les conseils éclairés d'un éleveur consciencieux.

Aussi, avant de penser acheter un animal de compagnie, pourquoi ne pas plutôt option pour l'adoption dans un refuge.  Un nombre considérable de chiens et de chats attendent dans les refuges un foyer pour les accueillir.  Il est complètement faux de prétendre que les animaux de refuge ne sont pas de bons candidats ou des animaux à problème.  Ce sont tous simplement des animaux qui ont été abandonnés souvent suite à une mauvaise évaluation de l'implication d'avoir un animal de compagnie.  Vous trouverez sur le site Petfinder www.petfinder.com , la liste des refuges situés près de chez vous et la liste d'animaux disponibles.  Ouvrez votre c?ur et votre foyer à ces animaux qui ont droit à une seconde chance.

La stérilisation, une option sensée et même primordiale

Il est fortement recommandé de faire stériliser son animal, surtout si ce dernier sort de la maison.  L'une des principales raisons de la surpopulation animale, c'est la reproduction non contrôlée.  Saviez-vous qu'un chat non stérilisé peut devenir le patriarche de plus de 20 000 chatons en seulement quatre ans.

La solution à la surpopulation canine et féline est sans contredit la stérilisation et cette responsabilité incombe à chaque propriétaire d'animal domestique.  Vous pouvez faire stériliser votre chien ou votre chat dès l'âge de 6 mois, n'attendez pas, vous vous éviterez bien des problèmes et ne contribuerez pas au fléau de la surpopulation animale.

Évitez d'offrir un animal en cadeau

Lorsque vous achetez un animal, vous en êtes responsable.  Il n'est pas conseillé d'en faire cadeau, car s'il n'est pas désiré, il y a de fortes chances que sa nouvelle famille finisse par s'en lasser, n'ayant pas fait le choix elle-même de se le procurer.  Celui-ci se retrouvera souvent abandonné et finalement euthanasié.

Clôturer son terrain

S'assurer par le biais d'un terrain entièrement clôturé, de garder son animal à l'intérieur des limites de sa propriété est également une mesure permettant de contrer la reproduction non contrôlée bien que la stérilisation soit la solution à privilégier.

En conclusion, l'achat ou l'adoption d'un animal de compagnie ne peut être fait à la légère et doit être pensé soigneusement.  Une fois l'animal adopté, n'oubliez pas de le faire stériliser.